Plateforme régionale formation, retour à la page d'accueil

Détail de l'actualité

Flux RSSImprimer la page

La préparation opérationnelle à l'emploi collective (POEC) : qu'en pensent les stagiaires ?

Cette formation en conduite et entretien du tracteur et des matériels spécialisés en élevage répond aux critères fixés dans le cadre du plan national "500 000 demandeurs d’emplois supplémentaires en formation" et cible des personnes ayant eu un emploi dans le milieu agricole, qui souhaitent pérenniser leur emploi dans ce secteur.

Le dispositif de formation POEC se décline également, pour un autre groupe d’apprenants, via un parcours de formation en élevage laitier en lien avec la ferme expérimentale de Nozay. Ces parcours de compétences en 2 mois, très appréciés, permettent aux personnes de s’intégrer durablement dans le milieu agricole.

Marie, 30 ans, reprend l'exploitation de ses parents

"Mes parents sont en polyculture-élevage en Touraine. Je suis partie dans l’artisanat durant quelques années, sur un métier un peu spécial : la réfection de vitraux. Mais je retournais régulièrement à la ferme et ce que je ne voulais pas m’avouer est arrivé : l’envie de travailler dans l’exploitation. Mes parents arrivent bientôt à la retraite ; ils veulent me faire de la place… Alors je me lance en maraîchage dans l’exploitation. On verra les choses ensemble au fur et à mesure".

Marie précise "Je sors d’un BP REA Polyculture-élevage et je veux gagner encore un peu plus en compétences sur la conduite, la mécanique et la soudure. La POEC est idéale pour cela."

Arthur, 23 ans, souhaite s'installer après quelques années de salariat

"Personnellement, je suis issu d’un parcours scolaire agricole : Bac STAV - BTS PA pour ensuite faire une licence professionnelle en production ovine. J’ai un projet d’installation à long terme en ovins allaitants bio sur systèmes herbagés ; je veux faire du salariat dans un 1er temps. J’ai complété ma formation par un Certificat de spécialisation en agriculture biologique mais je ne veux pas me lancer sans avoir renforcé ma capacité à conduire. C’est pour cela que je suis à Nozay. La POEC est la formation qu’il me fallait ; j’avais des appréhensions à lever !"

Matthias, 30 ans et ingénieur agronome, veut s'installer en polyculture-élevage

"J’ai pas mal bougé et je suis passionné par la gestion forestière. À terme, je veux m’installer en polyculture-élevage avec une dimension en agroforesterie et un projet d’accueil dans l’exploitation : restauration et brasserie. Pour l’instant, j’ai besoin de temps ; je compte d’abord faire du salariat. Je ne connaissais rien en conduite, en soudage et en mécanique ; la formation que je suis me paraît idéale pour gagner en indépendance et continuer mon parcours en agriculture".